Contact

Le Biological Nurturing


 Le Biological Nurturing, qu’est-ce que c’est ?

 


Le Biological Nurturing, ou BN, vous en avez peut être déjà entendu parler, sous ce nom ou bien celui plus courant en français de position transat.

En deux mots, l’idée est d’allaiter son bébé en position semi-inclinée en arrière, dans la position que l’on aurait en s’installant  sur une chaise longue, le bébé reposant sur la mère et en capacité d’utiliser tous ses réflexes innés.

Au delà d’une simple biological-nurturingposition d’allaitement, il s’agit de tout un nouvel univers mis à jour par Suzanne Colson, qui n’en donne pas une définition stricte, car son souhait est avant tout que les mères découvrent et se ré-approprient ce geste. Et en effet, combien de mères ne m’ont-elles pas demandé si leur position d’allaitement était « bonne »  ? Quelle confiance à reconstruire…

Voici ce que Suzanne Colson écrit sur la couverture de son DVD illustrant le BN à l’hôpital, à la maison, et même dans un café : « Est-ce que le BN est une position d’allaitement semi-inclinée ? Ou bien s’agit-il plutôt des réflexes alimentaires des bébés ? Il s’agit peut-être d’une sorte de contact en peau-à-peau. En fait, tout cela fait partie du BN, mais il y a encore bien plus.

Il s’agit autant de la relation avec votre bébé que de l’allaitement dans le Biological Nurturing. Cela inclut la façon de tenir son bébé et de le câliner dont rêvent beaucoup de mères enceintes. En permettant une continuité du ventre à la vie extra-utérine tout en maintenant les mères et les bébés confortablement ensemble, il induit un contact corporel intime dans lequel les interactions mère-bébé sont aidées par la gravité. Ces facteurs importants sont tous liés et interagissent pour permettre la libération d’un incroyable cocktail de comportements instinctifs qui aident les mères et les bébés à démarrer l’allaitement.

Juste après la naissance, le BN commence naturellement par la mise en peau-à-peau dans une position semi-inclinée, mais il inclut ensuite des moments câlins dans cette position en étant peu couvert. « 

En pratique


Ces positions d’allaitement en BN, ne permettent par seulement de donner moins de travail aux mères qui allaitent en leur proposant de s’installer confortablement, mais facilitent aussi la laidback_breastfeedingprise profonde en bouche du sein pour les bébés, particulièrement durant les premières semaines.

En effet, dans ces positions la gravité est une alliée et n’empêche plus le bébé d’utiliser ses réflexes innés, ce qui est le cas des positions d’allaitement montrées plus classiquement aux mères et dans lesquelles la mère est « au-dessus » du bébé. Et cela peut faire une différence énorme au moment où les bébés sont le plus immatures et sont le moins coordonnés.

Il s’agit donc, tout simplement, de s’installer confortablement et bien soutenue dans une position semi-assise, de poser son bébé sur soi avec un maximum de zones de contact entre la mère et l’enfant, et puis de le laisser faire.

Suzanne Colson a identifié une vingtaine de comportements innés du bébé, qu’il utilisera le plus efficacement dans ces positions.  Il va pouvoir pousser sur ses pieds pour se diriger vers le sein, appuyer sur ses avant-bras et soulever sa tête pour l’orienter vers le mamelon, le lécher, et être réellement actif dans cette relation d’allaitement. C’est lui qui saura quand et comment prendre le sein en bouche, et c’est en général ce genre de position qui lui permettra la plus grande ouverture de bouche et la meilleure prise de sein. Cela prend parfois un peu plus de temps, mais ce temps est précieux pour l’apprentissage par le bébé de la meilleure façon de téter, et pour la confiance de la mère dans son enfant et dans sa capacité à allaiter son bébé.

Et en cas de césarienne ?


BN

Le sein est un cercle et peut donc être approché par le bébé par n’importe lequel de ses 360°, sauf peut être celui dans lequel il couvrirait sur le visage de sa mère 😉

De ce fait, en cas d’accouchement par césarienne, ces positions ne sont absolument par contre-indiquées mais au contraire peuvent être vraiment très utiles, et il y aura de nombreux ajustements qui permettront d’éviter tout contact avec la cicatrice.

Autres ajustements personnels


Une autre façon de trouver sa ou ses positions d’allaitement en BN est l’angle d’inclinaison en arrière de la mère. Il s’agit de trouver une ou des positions dans lesquelles la mère est suffisamment inclinée pour que son bébé repose confortablement sur elle sans forcément avoir besoin du soutien de ses bras, mais suffisamment relevée pour maintenir un contact visuel avec lui.

Cela peut se faire tout à fait facilement lors du séjour en maternité grâce aux lits hospitaliers électriques, mais aussi à la maison en s’installant dans un canapé ou un fauteuil confortable et en ajustant le nombre et la position des coussins de soutien (dos, bras, nuque).

Chaque mère trouvera ainsi par le biais de différents essais ses meilleures solutions. Puisque l’idée est là : cesser d’enseigner aux femmes comment tenir leur bébé pour allaiter – après tout, qui enseigne aux parents comment tenir un bébé lorsqu’ils lui donnent un biberon ?- ; cesser de les inciter à reproduire des positions qu’elles auraient vues dans les livres et qui ne sont peut-être pas celles qui leur conviennent, ou qui pourraient même nuire à leur allaitement. Et leur permettre de rester centrées sur l’essentiel : elles et leur bébé.

Posted on: 3 novembre 2016, by : aclecoeuvre